Navigation – Plan du site

Changement de garde

Bogumil Jewsiewicki

Texte intégral

1Dire adieu à la direction scientifique des Conserveries mémorielles équivaut pour moi aux multiples séparations vécues tout au long de ma carrière, lorsque partait un(e)  doctorant(e)  ayant soutenu sa thèse ou un(e) postdoctorant(e) ayant terminé son projet. Emportant une expérience, ils s’en allaient planter quelque part un lien, étendre le réseau dans l’espace et dans le temps.

2Le temps est venu de me séparer des équipes qui fabriquent les Conserveries. J’ai eu le privilège d’accompagner trois jeunes chercheurs qui ont bâti la revue. J’ai suivi le travail de nombreuses équipes de jeunes chercheurs donnant vie à un projet collectif, construisant des collectifs dont les membres étaient disséminés à travers les continents. Il m’est impossible de nommer toutes celles et tous ceux dont le travail bénévole a transformé un rêve intellectuel en une publication de haut niveau et de circulation internationale. Véronique Kleber animait l’équipe responsable du lancement alors qu’Ana Lucia Araujo présidait à l’internationalisation de la revue. Nous devons à Vincent Auzas la diffusion de la revue sur revues.org ainsi que sa place à l’IHTP. Je suis profondément reconnaissant à chacune et chacun; la réputation de la revue s’est bâtie pendant cette course de relais. La défense obstinée de l’ancrage de la revue dans la communauté de jeunes chercheurs y est mon seul mérite.

3Je remercie Jocelyn Létourneau et Henry Rousso, mes collègues qui ont généreusement accepté de prendre la relève apportent aux équipes rédactionnelles présentes et à venir non seulement plus de compétences et d’idées que je n’aurais jamais pu leur offrir. Leur engagement confirme également l’assise institutionnelle transcontinentale de la revue.

4Le thème du numéro dont la sortie marque mon retrait m’est particulièrement cher. Le travail et la mémoire ont été au cœur de ma vie d’universitaire. Au large de transformation de toute matière qu’elle soit matérielle ou idéelle, le travail est pour moi au cœur de toute relation humaine véritable : interagir, c’est engager un travail qui transforme autant ceux qui le font, que les conditions de sa réalisation. Tout travail génère une expérience et fait appel à l’expérience. La mémoire est convoquée et générée alors que les acteurs sociaux au travail se rapportent aux nœuds relationnels de rapports au temps et à l’espace nommés par Pierre Nora « lieux de mémoire ». Je rejoins les directeurs du numéro dans le refus de la « ‘muséification ‘ condescendante [de] la mémoire des travailleurs », alors qu’elle s’inscrit « pleinement dans le rapport au présent dont elle offre une grille de lecture ». Ils ont raison lorsqu’ils affirment que la patrimonialisation des mondes ouvrier et paysan, plutôt que de rendre contemporain le passé de notre présent, masque les enjeux politiques des rencontres entre les détenteurs de mémoire et les acteurs du temps présent.

5Les auteurs qui contribuent à ce numéro posent des questions justes lorsqu’ils examinent les défis de cette mémoire dont le travail vise à rendre contemporains les expériences sur lesquelles et contre lesquelles nous construisons le présent. Il revient au lecteur de prendre position devant les solutions qu’ils proposent.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bogumil Jewsiewicki, « Changement de garde », Conserveries mémorielles [En ligne], # 11 | 2011, mis en ligne le 20 décembre 2011, consulté le 20 août 2017. URL : http://cm.revues.org/1055

Haut de page

Auteur

Bogumil Jewsiewicki

a fondé la revue Conserveries mémorielles dans le cadre des activités de la Chaire de Recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire, qu'il a dirigé à l'Université Laval (Québec). 

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Conserveries mémorielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org