Navigation – Plan du site

Programme du séminaire Explorations du paroxysme : traces, objets, regards 19ème-21ème siècles

Quentin Deluermoz, Christian Ingrao et Hervé Mazurel

Le paroxysme... Sans s’attarder sur la définition d’un terme que l’on peut circonscrire en rappelant qu’en cardiologie il désigne la séquence la plus aigüe d’une affection, rappelons tout d’abord que son usage n’est pas inédit en histoire, qu’Alain Corbin en a longtemps désiré l’étude ; qu’il est déjà employé par certains chercheurs.

Le présent séminaire se voudrait lieu de rassemblement et de discussion de la notion, exploration collective de ses traces, délimitation des objets qu’elle embrasse, inventaire des outils propres à équiper le regard de ceux qui veulent l’affronter.

Le paroxysme est tout à la fois un ensemble d’objets et un multiplicateur sensoriel, au sens où Pierre Chaunu employait ce terme, désignant ainsi les artefacts (télescope et microscope, essentiellement) qui, en prolongeant les sens des Européens des années 1620, leur avaient permis de révéler de nouveaux champs de recherche. Le terme permet en effet d’une part, de faire émerger des objets qui échappaient jusqu’alors à notre attention, et constitue d’autre part en lui même un champ qu’il faut maîtriser à l’aide de concepts.

À ceux qui voudraient sortir du flou de cette brève présentation, on peut préciser qu’on y traitera de guerre, de révolution, de violence, de religieux, de temporalité, de ferveur, de sexe, d’émotions, d’érotisme et d’accouchement, de fête et d’agonies, de musique et d’arts, d’angoisse et de rituels ; qu’on y mobilisera l’histoire dans toutes ses acceptions utiles et les sciences sociales de l’expérience ; que se tiendront trois types de séances de travail : les unes consistant à traiter collectivement une « source » (archive, entretien, œuvre d’art, image, musique, parfois le tout ensemble) ou un ensemble documentaire travaillé à l’avance ; les secondes, à débattre avec un intervenant ayant l’expérience de ce type de démarches ; les troisièmes explorant l’un ou l’autre de ces paroxysmes.

Séminaire en 7 séances. Il aura lieu, une fois par mois, le lundi de 17 heures à 19 heures de novembre 2014 à juin 2015, à l’EHESS au 105 boulevard Raspail, 75006 Paris (Métro Notre-Dame des champs ou Saint-Placide).

Quentin Deluermoz (Paris XIII-IUF- CRH)

Christian Ingrao (CNRS/IHTP)

Hervé Mazurel (Université de Bourgogne/ Centre Georges Chevrier)

Programme 2014-2015

Lundi 10 novembre 

Agnès Callu : (chercheur associé au CNRS-IHTP), « Du paroxysme solaire : désignation, qualification et contagion du choc esthétique dans le discours malrucien »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 8 décembre

Nicolas Werth (CNRS/IHTP) : « Deux paroxysmes dans l’histoire soviétique : la Famine en Ukraine – la Grande Terreur »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Mardi 27 janvier 

David Le Breton (Université de Strasbourg): « Une anthropologie des limites : douleur et paroxysmes »

Lieu : EHESS, salle 3, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris (NB : 16-18h)

Lundi 9 février

Alain Corbin (Paris I) : « De la nécessité d’un histoire du paroxysme et de l’excès. Dialogue autour de l’œuvre d’Alain Corbin »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 9 mars

Hélène Dumas (EHESS) : « Temps, lieux et mots du génocide des Tutsi : le paroxysme du dévoilement (ou de la rencontre...) »

Lieu : EHESS, salle 2, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 18 mai

Peter Burke (Cambridge) : « Dionysus versus Apollo in the history of Brazilian Carnivals »

Lieu : EHESS, salle 5, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Lundi 22 juin 

Marie-Anne Paveau (Paris XIII) : « Excès de sexe. Un laboratoire de connaissances au prisme du discours »

Lieu à préciser.

Rappel du programme 2013-2014

Jeudi 24 octobre 2013 : Séance introductive (Q. Deluermoz, H. Mazurel, C. Ingrao)

Lieu : Institut d’Histoire du Temps Présent

Jeudi 28 novembre 2013 : Stéphane Audoin-Rouzeau (EHESS), « Le saisissement guerrier. Temps, espaces, gestuelles »

Lieu : Institut Historique Allemand

Jeudi 19 décembre 2013 : Christian Ingrao (IHTP) : « Pister les paroxysmes. Les juifs soviétiques et leurs bourreaux »

Lieu : Institut Historique Allemand

Jeudi 30 janvier 2014 : Denis Crouzet (Paris IV), « Paroxysme d'angoisse, paroxysme de violence: la genèse d'une conscience de l'"inhumanité" au XVIe siècle »

Lieu : Institut Historique Allemand

Jeudi 27 février 2014 : Véronique Nahoum-Grappe (EHESS), « Rire, Ivresse, alcool, addictions »

Lieu : Institut d’Histoire du Temps Présent

Jeudi 27 mars 2014 : Elisabeth Claverie (EHESS), « Juger les faits paroxystiques : ethnographie d'une chambre de jugement pour crime contre l'humanité" //" Voir une foule voir les voyants voir,   ethnographie d'un site d'apparition de la Vierge.  Réflexions sur deux expériences de détournement de la vue. »

Lieu : Institut d’Histoire du Temps Présent

Jeudi 29 mai 2014 : Conclusion (Q. Deluermoz, H. Mazurel, C. Ingrao)

Lieu : Institut d’Histoire du Temps Présent

Image 100002010000040400000158BB017453.png

  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org