Skip to navigation – Site map
Discours identitaire

Discours identitaire, entre attachement populaire et symbole politique

Anne Castelas, Patrick-Olivier Meunier and Barbara Stawik

Full text

1Dans le cas présent, l’objet phare est porté par un discours reposant sur son aspect identitaire, c’est-à-dire par la signification qu’il revêt soit pour un individu, une communauté ou encore une époque. Dans son for intérieur, l’objet identitaire peut être comparé à une sainte relique ou être caractérisé par un fort attachement teinté de nostalgie ou de nationalisme.

2Ce type d’objet tisse des liens étroits entre la signification qui lui est donnée par l’institution muséale qui le conserve et ce qu’il signifie pour le groupe auquel on l’identifie. En prenant en considération ces liens et les discours émis par le musée, trois sous-catégories se sont dégagées de l’analyse de ces objets. Cependant, nous tenons à préciser que ces diverses catégories n’obligent pas une utilisation systématique ou exclusive car la frontière idéologique entre elles se déplace au grès de l’interprétation que chaque individu en fait. 

3Dans un premier temps, les objets liés aux individus tirent leur signification de ceux qui les ont possédés ou qu’ils représentent. D’une certaine manière, ils sont les reliques de leurs époques. Ils représentent le lien entre l’individu, qui a souvent quitté ce monde, et le présent. En d’autres termes, ces objets sont investis des mêmes caractéristiques que l’on attribuait à l’individu lors de son vivant ou lors de son ascension vers une légende. On peut identifier des reliques dites classiques à l’exemple du cœur du frère André qui, après sa mort, reprit les mêmes propriétés miraculeuses que les croyants attachaient à l’homme lui-même. Des objets plus contemporains comme le chandail du célèbre Maurice « Rocket » Richard, ou encore la toile peinte représentant le fameux Dryden, se réfèrent quant à eux aux légendes qu’étaient ces hommes et font encore partie pour beaucoup de québécois des icônes du hockey montréalais. L’objet phare lié aux individus existe finalement depuis toujours, changeant simplement avec le style d’idole que les individus vénèrent.

4Les objets identitaires peuvent également avoir un lien privilégié avec un groupe ou une communauté. De ces objets se dégagent des sentiments d’appartenance et de reconnaissance fortement liés au domaine politique et national, à l’image du canot de « maître » qui met en avant les traditions amérindiennes et le patrimoine immatériel du Canada. Dans le cas d’une reconnaissance nationale, nous pouvons citer le surtout de Monsieur Cartier qui est un cadeau que lui ont fait ses électeurs. Puis, le drapeau acadien, avec son histoire particulière, dégage quant à lui un sentiment nationaliste. Il y a là une volonté de garder des preuves pour célébrer le passé d’une nation, d’un pays.

5Les objets représentatifs d’une époque sont quant à eux, ceux qui peuvent être considérés comme des objets à caractère identitaire multiple, car souvent associés initialement à un individu, un groupe ou même à un lieu ou un événement, mais représentatifs d’une époque. Dans le cas des textes qui vont suivre, les objets prennent place dans des époques d’importance pour l’histoire Canadienne et québécoise. Il s’agit par exemple d’objets ou de monuments se rapportant à la période d’industrialisation du Québec dans les années 1900 avec l’exemple du bain Généreux à Montréal. En plus de se référer à cette époque, le bain Généreux est également témoin de l’identité d’un quartier de la ville. Nous pouvons également citer la Maison Saint Gabriel qui quant à elle témoigne du style de vie rural au Québec au XVIIème siècle. Enfin, en référence à la Première Guerre mondiale, le mémorial national du Canada à Vimy témoigne cette fois-ci de l’identité nationale du Canada. Ainsi, ces « objets monuments » ont pour but de participer au processus de préservation du patrimoine au sens large puisque ce dernier implique la notion même d’identité en ce qu’il fait référence à une personne, un groupe ou une époque.

6Enfin, à la frontière entre statut identitaire et statut disciplinaire, nous aborderons le cas du cinématographe numéro 16 mis en valeur en 1995 pour célébrer le centième anniversaire de l’arrivée du cinéma au Québec.

7Ces divers exemples permettent alors de comprendre et d’illustrer les enjeux que représentent ces objets phares pour les institutions dans lesquelles ils sont conservés.

Top of page

References

Electronic reference

Anne Castelas, Patrick-Olivier Meunier and Barbara Stawik, « Discours identitaire, entre attachement populaire et symbole politique », Conserveries mémorielles [Online], #19 | 2016, Online since 07 December 2016, Connection on 28 July 2017. URL : http://cm.revues.org/2348

Top of page

Authors

Anne Castelas

Anne Castelas a complété un baccalauréat en Arts visuels à l’Université Paris VIII (France) avant de se spécialiser en maîtrise en muséologie à l’UQÀM (Canada). Son sujet de recherche se penche sur les muséologues québécois et leur rôle dans la modernisation de lamuséologie de l’histoire au Québec à partir des années 1960. Aujourd’hui elle est muséologue et chercheure-affiliée au Centre d’histoire orale et de récits numérisés de l’Université Concordia.

By this author

Patrick-Olivier Meunier

Patrick-Olivier Meunier détient un Baccalauréat en Spécialisation Histoire et une Maitrise en Muséologie de l’Université de Montréal. Son sujet de recherche à la maitrise était le patrimoine religieux et sa gestion. Présentement au HEC il s’intéresse principalement à la gestion muséale.

By this author

Barbara Stawik

Barbara Stawik est titulaire d'un baccalauréat en droit et en histoire de l'art et diplômée d'une maîtrise en muséologie de l'Université du Québec à Montréal. Ses sujets de recherche portent sur l'évaluation muséale et les centres d'interprétation.

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Conserveries mémorielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org