Navigation – Plan du site

Présentation

Conserveries mémorielles est une revue transdiciplinaire à comité de lecture qui publie des travaux empiriques et théoriques de divers horizons touchant aux problématiques de la mémoire, du temps et de l’historicité. Elle est animée par une équipe internationale de jeunes chercheurs.

Dernier numéro en ligne
#14 | 2013
Les saints et la sainteté.

Histoires, concepts, méthodes
Sous la direction de Jean-Philippe Plez et Jean-Baptiste Decherf
Congrégation des Petites Soeurs des Pauvres, Saint-Pern (Ile-et-Vilaine, France)
Informations sur cette image
Crédits : Jean-Philippe Plez

La sainteté, parce qu’elle se situe à la croisée des monothéismes et qu'elle se déploie de manière différente en chacun d’entre eux, représente de prime abord un point de départ particulièrement intéressant pour une analyse comparée des religions. La notion, conçue comme étant le souffle qui s’attacherait aux hommes et aux choses et par lequel Dieu, après les avoir créés, se rendrait présent et intelligible, voire visible, propose par sa propre définition une grande variété de chemins d'investigation du fait religieux et de l'homo religiosus jamais véritablement sillonnés alors que l'intérêt est certain pour interroger sous un jour nouveau l'historiographie des questions religieuses : d'une part, la sainteté totalise de l'alpha à l'omega la mise en sens du monde proposées par les religions du Livre et les pratiques qui lui sont associées ; d'autre part, les saints dressent une longue liste cumulative proposée en modèle d'exemplarité et d'identification.
La sainteté, enfin, est une idée éminemment contemporaine, que l’on retrouve tant dans les appels djihadistes à la guerre sainte que dans la politique de canonisation menée par les autorités romaines. Cette permanence, ou peut-être cette résilience, de l’idée de sainteté, illustre la nécessité d’une vaste réflexion, que l’on veut ici aussi « transreligieuse » que transdisciplinaire en vue de contribuer à la constitution de cette notion religieuse en un outil de connaissance pour les sciences humaines.


Holiness appears like a crossroad between monotheisms and because it spreads in a different way in each of them, holiness represents a starting point particularly interesting for a compared analysis of religions. The notion, conceived as being the breath which would become attached to human beings  and things and by whom God, having created them, would make himself present, understandable and even visible, proposes by its own definition many ways of investigation of the religious fact and the homo religious; Holiness had never been really explored in that way while the interest is undeniable to question in a new light the historiography of the religious matters. On one hand, the holiness adds up from the alfa to the omega the putting in sense of the world proposed by the monotheisms and the practices which are associated with them. On the other hand, the saints book a long cumulative list proposed in model of exemplary and identification.

Finally, holiness is an eminently contemporary idea, which we find both in the jihadist calls to the holy war and in the politic of canonization led by the Roman authorities. This durability, or maybe this impact strength, of the idea of holiness illustrates the necessity of a vast reflection, that we want here transreligious and interdisciplinary to contribute to the constitution of this religious notion in a tool of knowledge for the human sciences.

  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org