Navigation – Plan du site

Présentation

Conserveries mémorielles est une revue transdiciplinaire à comité de lecture qui publie des travaux empiriques et théoriques de divers horizons touchant aux problématiques de la mémoire, du temps et de l’historicité. Elle est animée par une équipe internationale de jeunes chercheurs.

Dernier numéro en ligne
#18 | 2016
Revenances et hantises

Sous la direction de Frédéric-Antoine Raymond et Vincent Auzas
Photographie de sin palabras
Informations sur cette image
Crédits : Ximena de Leon Lucero
Notes de la rédaction

Ce numéro de Conserveries mémorielles propose des contributions consacrées – au sens le plus large possible – aux phénomènes de revenance et de hantise. Ces deux notions – que les textes retenus, et les approches privilégiées contribuent à définir – ne sont pas si éloignées l’une de l’autre : alors que la revenance implique l’état d’un retour – de ce qui revient –, la hantise signale la présence persistante, voire obsédante, d’une chose ou d’un être dont on ne peut se défaire et/ou qui revient sans cesse. Dans l’imaginaire de la mort, le revenant apparaît aux vivants lorsque la douleur causée par la perte est encore vive ; il incarne l’absence et montre tout le vide laissé par la disparition ; son apparition marque une interruption dans le « travail du deuil » et signale le dérèglement – momentané – de la mémoire des morts.

Nous voulons ici observer, sous différentes formes, le passé qui fait retour : lorsque le passé s’impose au présent, lorsque le révolu surgit au cœur de l’actuel, lorsque les morts, tirés de leurs tombeaux, s’immiscent parmi les vivants, l’expérience du temps est bouleversée et la mémoire affectée. Ces manifestations spectrales du passé, sous la forme d’un retour ou d’une survivance – dont les apparitions de fantômes, d’ombres, de spectres et de revenants ne sont qu’une configuration parmi d’autres – pourraient bien incarner une tension entre le présent, le passé et l’avenir, entre le révolu et le devenir.

Les notions de revenance et de hantise, au-delà des phénomènes ponctuels qu’elles contribuent à décrire, fournissent un cadre propice à une réflexion interdisciplinaire sur l’expérience du temps et sur la construction de la mémoire, inscrivant en quelque sorte un état persistant entre la vie et la mort, entre la survie et la disparition, entre le souvenir et l’oubli des morts. 

Actualités

Carnet de l'Institut d'histoire du temps présent

CRHEH - Carnet du réseau d'historiographie et d'épistémologie de l'histoire

À la recherche du temps présent

Nuevo mundo radar

Histoire musées expositions : Histoire culturelle et art contemporain

Calenda

  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org